Vous êtes ici

Gestion de l'eau à la réserve : pas si simple

Date de l'actualité: 
14/09/2018

Le bassin versant de la lagune de Thau est un véritable écrin écologique.  Parmi ses multiples richesses, la réserve naturelle du Bagnas fait figure de trésor. Avec ses 262 espèces d’oiseaux connues à ce jour, ses 600 ha de zones humides, sa grande variété de milieux naturels entre sansouïres, roselières,pré salés, etc., ce site classé Natura 2000 abrite une biodiversité exceptionnelle.

Un milieu façonné par l'homme et la nature

La gestion hydraulique de ce milieu est pourtant complexe et provient de ses différents usages historiques (agriculture, salins, élevage de poissons, …) qui ont érigé ce réseau hydraulique aujourd’hui hérité. Fort de la connaissance accumulée sur le fonctionnement du bassin versant de la lagune de Thau, le SMBT (Syndicat Mixte du Bassin de Thau) a apporté son expertise au Bagnas pour optimiser cette gestion du site au travers d’un travail partenarial basé sur une convention signée entre les structures de gestion.

Un fin équilibre entre apports en eau douce et en eau salée est à trouver et conditionne en effet la survie de certains habitats et le maintien de certaines espèces. 

Une gestion hydraulique complexe

Après un travail de modélisation du fonctionnement hydraulique du site et la mise en place d’un réseau de suivi, le SMBT et l’ADENA, association gestionnaire, ont fait appel à une stagiaire de l’école polytechnique universitaire de Montpellier département sciences et technologies de l’eau. 

Ce stage vient de se terminer. Il a permis de caler l’outil de modélisation du fonctionnement hydraulique de la réserve sur les données de suivi. Cet outil va permettre d’orienter et d’assister les choix de gestion de la réserve pour optimiser son fonctionnement. Avocettes élégantes, Hérons pourprés et Echasses blanches peuvent dormir tranquillement. Ils trouveront toujours au Bagnas, une aire de repos propice à leur espèce.